Les Margotons
Mercurey
2014

Terroir

Une fois n'est pas coutume en Bourgogne, cette cuvée ne porte pas le nom d'un climat. Elle rend hommage à la fille de Philippe et Catherine Pascal, Marguerite qui s'est beaucoup impliquée lors de la reprise du domaine.
La parcelle du domaine (61 ares) est située dans le climat La Creuse entre le fameux premier cru Les Champs-Martins à Mercurey et les premières vignes de l'appellation Rully. Le secteur est assez tourmenté, formant une légère cuvette en bas de la parcelle. Le vignoble, âgé d'une trentaine d'années, est exposé au nord-est sur une pente de 10%. Le chardonnay trouve ici des sols qui lui conviennent bien : des marnes blanches assez profondes. L'ensemble donne le profil d'un terroir tardif qui incite à la patience. Ces vignes sont récoltées en dernier avec un décalage d'une dizaine de jours entre les premiers coups de sécateur donnés au domaine et les vendanges de cette parcelle.

Vinification

Les raisins sont une première fois triés à la vigne, puis si nécessaire un deuxième tri est effectué en cave sur une table. Après un pressurage doux, le moût est mis à débourber naturellement pendant 12 h. Un débourbage léger permet au vin de garder un bon substrat, protecteur de l'oxydation, gage d'une bonne richesse gustative également. Il est ensuite mis en fûts par gravité où il pourra fermenter. Les Margotons sont vinifiés dans des fûts ayant connu une à trois récoltes (aucun bois neuf) pendant 12 à 15 mois. Un minimum d'interventions, quelques bâtonnages seulement, sont effectuées pendant cette période pour préserver la minéralité et la fraîcheur de ce terroir. Avant la mise en bouteille, le vin passe deux mois en cuve pour homogénéiser ses constituants.
La cuverie fonctionne par gravité naturelle sur quatre niveaux, du pressurage des raisins à la mise en bouteille du vin, sans pompage.

Millésime

2014 a connu des séquences très contrastées. Après un hiver doux et humide, un temps ensoleillé s'est installé durablement au printemps. Juin a même pris rapidement des allures estivales. Un pic de chaleur à 35° a été enregistré dès le début du mois. La floraison des vignes s'est déroulée dans des conditions idéales (aux alentours du 5 juin). Durant l'été, les pluies d'août ont suscité l'inquiétude mais en septembre un temps sec et lumineux s'est imposé. Ces conditions ont permis aux grappes de se concentrer en sucre à condition de bien patienter avant de lancer la récolte. Cette météo, typique des belles arrières saisons en Bourgogne, a permis de vendanger des chardonnays à belle maturité à partir du 17 septembre. Soutenus par une belle acidité les vins se présentent avec droiture et pureté en bouche. Ils se montrent particulièrement représentatifs de chacun de leurs terroirs. Le millésime 2014 des Margotons a été mis en bouteille le 10 décembre 2015.

Dégustation

Un vin tout en dentelle, finement ciselé, parfaitement représentatif de son terroir et du millésime. Un boisé bien intégré donne des notes vanillées tout en respectant le caractère floral et citronné du vin. La bouche montre une belle fraîcheur. Ce Margotons pur et élégamment dessiné ouvrira un repas avec distinction.

Creation Vinium
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération